108
 

Indication de la Magie de QuarkXPress 7
Page 2

Jeu de palettes

X-Ray Magazine Magie QuarkXPress 7 Figure 1Dans QXP7, on trouve de nouvelles options pour enregistrer des palettes sélectionnées sous forme de «jeux de palettes», ainsi que les coordonnées de placement des bibliothèques ouvertes. Activer un « utilisateur » permet de rappeler instantanément une combinaison des  éléments les plus utiles grâce à une seule touche.

BlackLining for QuarkXPress and InDesign

 

Imaginez-vous en train d’accomplir votre besogne quotidienne. Nous avons tous différentes sortes de documents à produire ; certains plus orientés « conception graphique », d’autres sont plutôt de la mise en page, et enfin certains autres sont à base de texte. Pour chacun de ces types de documents, il est vraisemblable que nous utilisions un jeu standard de palettes, mais sans doute pas toutes, et certainement pas les mêmes d’un travail à l’autre. Pouvoir créer des ensembles de palettes pour les rappeler facilement, fournit à l’utilisateur un moyen de charger d’un clic le jeu approprié de palettes pour le bon type de travail, ou le bon type d’utilisateur. Ceci permet d’enregistrer et rappeler des feuilles de styles, la palette d’index, et les outils de mise en page pour les jours où on fait de la pagination ; d’enregistrer et rappeler des jeux de couleurs, des réglages de recouvrement, et les outils de mise en page pour naviguer dans le document, ainsi que d’ajouter des couleurs à une plaquette monochrome.

Menus dynamiques

X-Ray Magazine Magie QuarkXPress 7 Figure 2« Menus dynamiques personnalisables », ou « dumenus » autorise l’utilisateur à créer des sous-dossiers dans le dossier des Préférences. C’est un principe similaire à l’utilisation de dossiers imbriqués dans le « dock » de MacOS X. A l’intérieur du dossier des Préférences, il suffit de créer autant de sous-dossiers que de jeux de palettes (par exemple « Prepress », « Création graphique », etc.), et ces options apparaîtront de façon hiérarchique comme illustré par la figure 2.

Groupes de palettes

Vous allez vous apercevoir qu’il est aussi possible de faire un clic-droit (ou option-clic) sur la barre de titre pour ajouter des palettes à un groupe de palettes (voir fig. 1). Toutes les palettes, à l’exception de celle des outils « standards », des outils « web » des bibliothèques et des livres peuvent être enregistrées dans un groupe. Il est même possible d’ajouter une palette déjà ouverte ou bien rangée dans le menu local. Le menu local des propriétés de palettes propose un moyen optionnel d’accéder à des commandes contextuelles ; cette liste de commandes comprend des options comme la possibilité d’ajouter une nouvelle couleur à la palettes des couleurs.

X-Ray Magazine Magie QuarkXPress 7 Figure 2bX-Ray Magazine Magie QuarkXPress 7 Figure 2cOn peut changer la taille d’un groupe de palettes de la même façon que pour une palette individuelle, en cliquant sur la case de zoom pour modifier la hauteur et la largeur d’un groupe. Chacune des palettes appartenant à un groupe connaît sa hauteur et largeur minimale, de telle sorte que lorsqu’on augmente ou diminue la hauteur d’un groupe, l’espace vertical est réparti équitablement entre les palettes de ce groupe.

La hauteur peut être réduite jusqu’à ce que chacune des palettes constituant le groupe atteigne sa taille minimale (voir fig. 3). Pour ce qui est de la largeur, la taille du groupe peut être réduite à la largeur minimale de la plus large des palettes du groupe. Seule la taille de votre écran constitue la limite en largeur pour les palettes à l’intérieur d’un groupe.

Pour agrandir un groupe en hauteur, il suffit soit de cliquer glisser la barre de séparation entre deux palettes, augmentant ainsi la taille d’une palette individuelle, soit la barre de séparation entre deux listes (comme pour celle qui sépare les feuilles de style Paragraphes des feuilles de styles Caractère, par exemple). Si vous faites glisser le séparateur entre deux palettes vers le haut, tout ce qui le surplombe se déplace vers le haut également. Il est possible de continuer le mouvement jusqu’à ce que la barre de titre de la palette atteigne le sommet de la barre de titre du groupe. L’espace nécessaire est retranché de la zone de liste au-dessus du séparateur, jusqu’à ce qu’on atteigne la hauteur minimale, et ces palettes supérieures, s’il y en a, se referment (voir fig. 4)

Faire glisser la barre de contrôle de taille d’une palette vers le bas permet de répartir uniformément l’espace supplémentaire entre toutes les listes de la palette qu’on agrandit.

Changer l’ordre d’affichage des palettes se fait d’un simple glisser déposer. Il suffit de cliquer sur la barre de titre, et de la déposer à l’emplacement qu’on souhaite à l’intérieur du groupe.

Ces palettes ne sont pas des palettes ordinaires. D’un clic on déploie la palette des feuilles de styles, on navigue d’une page à l’autre du document tout en cliquant sur les styles à la volée, et puis on passe à la palette des couleurs. Un clic sur sa barre de titre pour la déployer et celle des feuilles de styles se referme automatiquement si l’espace disponible est insuffisant pour afficher les deux à la fois.

Et ça n’est pas fini. Continuons à travailler avec ce document : un clic sur la barre de titre de la palette des feuilles de styles et bien sûr la palette des couleurs se referme toute seule. Vous venez tout juste d’apprendre à vos palettes de quelle manière s’ouvrir et se refermer automatiquement, et dans quel ordre. Lorsque vous avez fermé la palette des couleurs, QuarkXPress 7 a mémorisé le fait que la dernière palette utilisée était celle des feuilles de styles et l’a automatiquement rouverte pour vous, prête à l’emploi. Bien entendu, ce mécanisme ne se limite pas aux palettes des couleurs et des feuilles de styles, c’est un comportement commun à toutes les palettes d’un groupe.

Le même phénomène se produit lorsque vous « cliquez-glissez » une palette pour la redimensionner. Si vous faites glisser une palette pour la redimensionner, le groupe de palette va automatiquement fermer celles que vous ne souhaitez pas redimensionner. Si ultérieurement vous faites de nouveau glisser une palette pour réduire sa taille, celles qui s’étaient refermées se rouvriront automatiquement.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | PDF Version

X-Ray Magazine
X-Ray Magazine Logo
X-Ray Magazine
Bookmark and Share
X-Ray Magazine

 


ThePowerXChange XTensions, Plug-ins, and other Stuff.

 

Encadré 1

QuickDraw présentait de sérieuses lacunes : il ne supportait pas l’anti-crénelage (créant ainsi des courbes non-lissées dans QuarkXPress), et ne disposait d’aucune méthode pour gérer la transparence – pas de gestion de l’opacité, ni des canaux alpha. Pour répondre à la demande de fonctions de gestion de la transparence, QuarkXPress devait passer par une réorganisation complète de son architecture.

Avec la sortie de QuarkXPress 7, l’équipe de développement a complètement éliminé la dépendance avec QuickDraw. Il ne s’agit pas d’un simple recherche-remplace ! Transférer les appels QuickDraw vers le nouveau moteur de rendu Macintosh (Quartz) ou gdi+, le moteur de rendu Windows, implique un très gros travail. QuarkXPress est composé d’un code de base, indépendant de la plate-forme, et considérant cela, la solution consistait à implémenter une couche générique de rendu graphique, inter-plateforme. Quark l’a nommée XDraw.

XDraw se connecte aux api de rendu du système sur lequel tourne le logiciel. Pour l’instant, il s’agit de Mac OS X (Quartz) et Windows (gdi+), mais l’architecture apporte à QuarkXPress la flexibilité pour imaginer qu’il fonctionne en conjonction avec d’autres moteurs de rendu si nécessaire. De cette façon, ni le code de QuarkXPress, ni le code des XTensions n’ont à prendre en compte s’il s’agit de générer un rendu avec Quartz ou avec gdi+, il suffit simplement de faire un appel à l’api XDraw lorsqu’ils ont besoin d’afficher quelque chose, et XDraw se charge du reste.

Cette capacité à utiliser des services comme Quartz et gdi+ a grandement amélioré la qualité de rendu global dans QuarkXPress. Ces services offrent l’anti-crénelage, des courbes lissées, de meilleurs rendus du texte, et d’une manière générale, une expérience utilisateur bien meilleure.

Bookletizer for QuarkXPress 8
Bookletizer for QuarkXPress 8

 

QuarkXPress 7 Design Inspiration Bundle